Fête des librairies indépendantes (Librairie Quantin, Lunéville)

« OLMEDO !!! »

criai-je du haut de la passerelle surplombant les rails de la gare de Lunéville, avant de retrouver mes compères devant celle-ci.

Je m’aperçus d’emblée avec Gérard et Théo que le port du béret était redevenu à la mode, Mathieu lui avait préféré un style plus sobre, plus Jean-Paul Gautier, quant à Alysson elle était toute de framboise et de cassis vêtue, tel un sorbet deux boules…

Or nous n’étions pas ici pour défiler, ni pour explorer la flore locale, comme Gérard qui se demandait quelle odeur pouvait avoir en cette saison une quéquelle de pin !

En route donc, pour le premier apéro à la librairie Quantin et pour écouter Olivier Brun et Jac Vitali parler de leur collaboration autour de l’objet livre.

A midi, Gérard retrousse ses manches, il se lève de table, parle de Socrate, et lit Manifestation 19/5/16 d’A427. L’émotion est palpable, ma mère apporte les pommes de terre à l’eau et le fromage blanc, je fais quelques taches de vin sur la nappe, Théo rattrape de justesse un sommier de la fenêtre du 1er étage, Mathieu me chipe encore deux livres.

Enfin retour à la librairie ; lectures endiablées dans le bar de Marie-jeanne, de quoi rameuter plein de monde pour notre présentation à la librairie, pari réussi !

Devant un public nombreux et particulièrement attentif nous avons présenté Revu, lu des textes, répondu à des questions, croisé des regards, renvoyé des sourires…

Quelques critiques, beaucoup d’encouragements et de félicitations et puis Revu est parti comme des petits pains, preuve au moins de deux choses, que notre présentation fut appréciée et que la poésie contemporaine intéresse et pas seulement un public d’initiés.

Nous tenons à remercier l’accueil et la réelle sympathie de toute la librairie Quantin avec qui, nous l’espérons, une belle et plaisante collaboration pourra s’installer.