Poema & le Festival Passages (Metz)

14 mai. Trois revuistes débarquent à deux pas de la maison natale de sieur Verlaine. Le soleil tape enfin. Poètes et curieux déambulent dans les venelles de la colline Sainte Croix. Nous allons coup sur coup recevoir de vive voix les textes de Roy Chicky Arad, Omar Youssef Souleimane, Mohammed El Amraoui, Kadhem Khanjar, Müesser Yeniay et Antoine Cassar.

Nul doute. Nous ne ressortirons pas indemnes. De pays bombardés, de lieux d’exil, de mers qui happent les humains, nous traverserons les courants. Le rire ne sera pas exclu. Ni la larme, au coin des cils.

Un chaleureux merci aux équipes de Passages et de Poema pour cette journée qui restera, c’est certain, dans le vestibule de la mémoire.