Le Mot Ment du 20 juin 2020

Mot Ment intimiste ce samedi. À trois autour des verres, accompagnés en fin de partie par une averse qui a terrassé notre farniente en terrasse. D’un côté : « la pensée » d’Apolline, de l’autre : la suite du road-trip de Fred. Et entre les deux un poème de Jean-Paul Klée tiré de son premier recueil « L’été l’éternité » (1970) déniché par René-Ralf et un autre d’André Weckmann choisi dans la « Petite anthologie de la poésie alsacienne » (1976) trouvée par Fred. Ça a parlé de Jean-Michel Maulpoix aussi, de documentaliste à la centrale de Fessenheim, de Saint-Louis et de Mulhouse, de mariage et de paternité, de reconversion professionnelle et de bien d’autres choses. La poésie au sens large quoi !