Le Mot Ment du 4 juillet 2020

À bien regarder la photo, on pourrait croire cette séance du Mot Ment un brin team-buildeuse disruptive, coworkeuse en présentiel voire workshopeuse. Il faut dire que, pour cette fois, nous nous sommes gentiment attablés dans la salle de réunion du Mandala. Et en bons chevaliers-troubadours de la table rectangulaire, chacun a délivré complaintes ou ballades à sa guise. Onze personnes = des dizaines de textes lus : impossible de tout mémoriser afin de le recenser ici! Ça a parlé de vaisselle, de tests cliniques, de psychiatres, de poème militant sur commande, de Tess, etc, etc. Deux livres ont aussi pris part à la croisade contre les hérétiques du vers : « La part manquante » de Christian Bobin et « Feuilles de route » de Julien Soulier. Et puis le groupe s’est mis en devoir d’aider Fred à trouver le quatrième vers de son quatrain entamé quelques heures plus tôt. La poésie serait-elle un sport collectif ?