Le Mot Ment du 11 juillet 2020

Pour illustrer la séance de ce samedi : place aux livres ! Car ils furent à l’honneur : « Nous n’avons fait que fuir » de Bertrand Cantat, « Signe ascendant » d’André Breton, « La Main de la main » de Laura Vazquez et « Ce sont des apostilles » de Maxime Actis, sans oublier le numéro de « Traction-brabant » dans lequel Michel a publié son « Printemps numérique ». Mais une séance du Mot Ment sans textes personnels ne serait pas une vraie séance : citons donc pêle-mêle les détournements de proverbes et la visite en gériatrie de Véronique ou le selfie poétique de Murielle. René-Ralf de son côté a déambulé entre col roulé à la barbe des sapins et « Drinking songs », tandis qu’Alex P. nous chantait le « Corps du comédien » et le bien « Manger ». Enfin Charlène a poétisé ses « eux » et Alex S. ses rencontres de chemin, entre bar, tram’ et voisinage. Le Mot Ment ne prend pas encore de vacances et sera là samedi prochain!