Le Mot Ment du 10 octobre 2020

En ce samedi, le Mot Ment profite certainement pour une des dernières fois de la terrasse du Mandala. Au menu aux côtés des thés, cafés, Schweppes et autres bières, trois livres : « Affleurements » de Jean-Luc Sarré, « Noces » d’Albert Camus qui a subjugué René-Ralf et le caustique « Défense du poil » de Stéphane Rose lu avec conviction et amusement par Murielle. Et comme toujours une poignée de poèmes personnels navigant entre l’île de Paros du côté d’Alex P. et des scènes quotidiennes mises en boîte de 7h à 15h02 du côté d’Alex S. avec, entre les deux, des mains en promenade du coté d’Apolline.